Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 07/11/2019 dans toutes les zones

  1. 2 points
    Bonjour à tous , Une info importante pour la sécurité de vos données en direct de MC ici et concernant un ransomware . Une nouvelle menace est actuellement diffusée par mail proposant une mise à jour Windows 10 sous la forme d'une pièce-jointe .jpg qui est en réalité un fichier exécutable qui va installer un ransomware et crypter les données personnelles de l'utilisateur, les bloquer en échange d'une rançon. Evidemment les maj Windows ne se font pas par mail !!!! Le lien vers le sujet initial https://www.bleepingcomputer.com/news/security/critical-windows-update-spam-fails-at-delivering-ransomware/
  2. 2 points
    faire confiance en windows pour ses sauvegarde faut être f... passé par des programmes qui sont reconnu et créer par des pro du métier. il y a assez de programme gratuit créer par les sociétés tel que Easus, Aomei etc. Jamais je ne ferai confiance en logiciel sauvegarde de Windows ni même au logiciel de gravures cd-dvd de windows
  3. 2 points
     Cette première partie sert de base théorique avant le passage en pratique en Partie 2. Les chouettes personnages illustrés ont été dessinés par Simon "Gee" Giraudo. Le texte dans les bulles est de moi (sauf dans le premier dessin). Les illustrations sont sous licence Creative Commons By Sa. Si vous avez l'habitude de fréquenter le forum, vous connaissez sans doute ma position très tranchée vis à vis de la collecte des données personnelles. Je suis en effet convaincu qu'il ne peut y avoir de démocratie et de liberté sans un réel respect de la vie privée. Il s'agit d'ailleurs plus d'une réalité que d'une conviction mais ce tutoriel n'est pas là pour vous convaincre de l'importance de la vie privée. Si vous êtes ici, c'est que vous êtes déjà sensibilisé et que vous voulez agir. Objectif de ce tutoriel : * Limiter au maximum la quantité de données que vous donnez aux géants du numérique (GAFAM et BATX pour ne citer qu'eux) * Remplacer un maximum d'applications propriétaires par des applications FOSS (libres et open-source) * Être capable d'installer un système d'exploitation alternatif sur son smartphone * Comprendre le jargon technique couramment utilisé et une introduction à l'architecture d'Android * Améliorer l'autonomie du téléphone en ne gardant que le nécessaire Surcouche et rootage Vous l'avez sûrement déjà constaté, lorsque vous achetez un téléphone, le constructeur vous empêche de faire certaines choses. Il vous est par exemple impossible de modifier ou supprimer des applications systèmes. C'est d'autant plus irritant que la plupart des fabricants préinstallent, en échange d'une jolie somme d'argent, des applications directement dans leurs produits. Difficile de d'obtenir les montants en jeu mais on sait par exemple que Google paie plusieurs milliards de dollars par an pour imposer ses applications sur les smartphones Android. Source Cette surcouche constructeur ajoute en plus un tas de fonctionnalités dont vous n'aurez sûrement jamais besoin mais qui elles ne manqueront pas d'avoir besoin de votre batterie ! Si vous avez acheté votre smartphone avec un forfait ou bien directement dans la boutique d'un truand opérateur, vous pouvez être sûr qu'il vous a aussi laissé des surprises (applications, jeux, services... Tous découlant de partenariats douteux avec des entreprises tierces #coucouPagesJaunes) La surcouche Google est la plus difficile à supprimer. Android a beau être un projet open-source (AOSP pour être exact), la version d'Android que vous avez sur votre téléphone contient énormément de composant de Google qui ne sont pas open-source eux. Bien qu'Android reste le noyau de votre système, les Services Google Play n'en sont pas moins devenus une brique bien trop importante... Bien qu'ils embarquent une multitude de fonctionnalités très pratiques pour les développeurs d'applications mobiles, les Services Google Play sont aussi un drain constant pour la batterie qui les alimente. Notamment dû au fait que des sous-services, comme la géolocalisation (Eh oui ! Comment pensez-vous que Google Maps puisse "connaître" en temps réel le trafic de la planète entière ?), soient très gourmands et "non-arrêtables" facilement (essayez de tuer les Services Google Play sur votre appareil, il sera complètement instable et vous finirez juste par le redémarrer... Triste vie...). Bref, ces restrictions d'utilisation en plus d'empêcher la suppression des surcouches, empêchent d'installer un autre système d'exploitation (OS).  Quand je dis autre système d'exploitation, comprenez une distribution alternative d'Android. Vous ne pouvez pas installer Windows, MacOS ou GNU/Linux. Lever ces restrictions consiste à rooter son téléphone. En devenant root (aka administrateur sous Windows) l'utilisateur a tous les droits sur le système. Devenir root est nécessaire mais le rester constamment est dangereux car un contenu malveillant aura lui aussi les pleins pouvoirs. C'est entre autre pour cette raison qu'il est indispensable d'installer une gestionnaire de root. La référence en la matière est Magisk. Il est open-source (le code est disponible ici) et activement maintenu. Magisk Manager dispose de plein de fonctionnalités extrêmement utiles qui permettent de sécuriser votre téléphone rooté et d'étendre ses capacités (en installant des modules). Un téléphone rooté fait sauter la garantie de votre appareil ! Heureusement, le rootage est réversible.  Certains applications (bancaires bien souvent) refusent de se lancer si le téléphone est rooté. Heureusement pour nous, Magisk est capable de cacher à n'importe quelle application que le téléphone est rooté ! Le bootloader Par sécurité mais aussi pour imposer leur système Android (on parle de stock ROM pour le système d'exploitation préinstallé par le fabricant), les constructeurs verrouillent le bootloader des téléphones. Pour faire simple il s'agit de la première chose qui se lance au démarrage d'un téléphone. C'est lui qui explique au téléphone où trouver le noyau du système (aka le kernel Linux, une partie fondamentale de l'OS). Étant le premier bout de code à être exécuté il est particulièrement lié au hardware (matériel électronique). C'est pour cette raison que chaque constructeur implémente différemment son bootloader. Il n'y a donc malheureusement pas de méthode universelle pour le déverrouiller. Vous l'aurez compris, le rôle du bootloader est vital et c'est pour cette raison qu'il est autant protégé par les constructeurs. Le déverrouillage du bootloader est une étape nécessaire d'une part pour installer une custom ROM (version d'Android modifiée) et rooter son téléphone. Un bootloader déverrouillé permet également d'utiliser une custom recovery. La recovery Une recovery est une partition bootable contenue dans la mémoire interne du téléphone. La recovery fournie par les constructeurs (stock recovery) sert principalement à faire une restauration système. En cas de problème au démarrage du téléphone, le bootloader charge le contenu de la recovery. Vous avez dit bootable ? Lorsqu'une partition est bootable cela signifie qu'elle peut être chargée avant le système d'exploitation. C'est effectivement le cas de la partition recovery qui est chargée par le bootloader en cas de problème de boot. Les partitions dans un téléphone Android Elles sont généralement au nombre de 10. Je ne vais détailler que les plus importantes (nous concernant) : /boot C'est la partition qui contient tout le nécessaire pour faire démarrer Android. Elle contient uniquement le noyau (kernel) et un ramdisk (plus particulièrement le initrd) /system Cette partition contient le système d'exploitation Android. /data Aussi appelée userdata, elle contient les données utilisateur. C'est dans cette partition que se trouvent vos contacts, photos messages, applications que vous avez installés etc... Formater cette partition revient à peu de chose près à une restauration d'usine (factory reset). /recovery On en parlait justement. Cette partition peut donc être considérée comme la partition bootable de secours du téléphone. Les stock recovery permettent de faire des actions de maintenance basiques. Installer une custom recovery remplace le contenu de cette partition. /cache C'est ici qu'Android et les applications conservent (temporairement) les données fréquemment utilisées afin d'être plus faciles et rapide d'accès. On dit que ces données sont en cache. Vider cette partition n'est pas dangereux et n'affecte pas les données personnelles. /sdcard C'est un espace de stockage libre que vous pouvez utiliser pour stocker vos fichiers (en complément d'userdata). Les applications viennent très souvent stocker par défaut des données et des paramètres dans /sdcard. Sur les appareils ayant une carte SD interne et externe, la partition /sdcard est toujours utilisée comme référence à la mémoire interne. Par exemple sur les Samsung Galaxy S, la carte SD est représenté par /external_sd. /misc Comme son nom l'indique, elle contient des paramètres divers lié au matériel. Elle est utilisé durant le boot. Cette partition est crucial au bon fonctionnement de l'appareil. ---------------- Pour aller plus loin : https://source.android.com/devices/bootloader/partitions-images http://newandroidbook.com/Book/2-Excerpt-Data.pdf Pour y a-t-il un / au début de chaque partition ? Les utilisateurs de Linux auront reconnu le système de fichier racine (root). En effet, ce / correspond à la racine des répertoires. Toutes les entrées, y compris les partitions montées, sont placées de façon hiérarchique, comme les branches d'un arbre, par rapport à la partition racine. La notation /XXX permet d'indiquer que XXX est directement accessible depuis la racine Remplacer la stock recovery par une recovery modifiée étend drastiquement les capacités du mode recovery de base. La référence en la matière s'appelle TWRP et est bien évidemment open-source. Elle donne notamment la possibilité de : Créer/restaurer une sauvegarde complète du téléphone (Image système / Nandroid Backup) Gérer les partitions Flasher ("installer") des ROM, applications, kernels… Avec TWRP d'installée, je vous assure que vous n'avez quasiment plus aucun risque de bricker votre téléphone (mais vous n’êtes pas à l’abri de grosses frayeurs en cas de mauvaise manip de votre part ! ) Je vous rassure, c'est fini. C'était le dernier prérequis avant de pouvoir commencer à s'amuser (oui c'est amusant ! ). Toutes les manipulations pour arriver à ce stade seront détaillées dans la Partie 2 du tutoriel. ====> Libérez votre smartphone — Partie 2 <====
  4. 1 point
    je pense que dans votre cas il serai plus sage de changer l'alim ... car une GPU Sapphire RX570 Go c'est 8 GO RAM et une conso de 180W et une recommandation en alim de 500 W min https://www.sapphiretech.com/en/consumer/pulse-rx-570-8g-g5#Specification System Requirement 500 Watt or greater power supply (Recommended) il y a maintenant dans le commerce des alimentation modulaire et qui ont le cable que vous rechercher. Modulaire, car les cables que vous n'avez pas besoin vous ne les brancher pas et cela fait de la place en plus .. tel que celle ci : https://www.ldlc.com/fiche/PB00265442.html D'un connecteur 24 broches de 61 cm et d'un 8 broches processeur (scindable en 4+4) de 65 cm de longeur De 6 connecteurs Molex et d'un connecteur disquette De deux câbles d'alimentation SATA avec 4 connecteurs chacun (76 cm) De quatre connectiques PCIe 8 broches (6+2) pour alimenter une carte graphique
  5. 1 point
    Bonjour à tous , Je vous présente un autre tutoriel qu'Abdelhafid m'a autorisé à publier sur le forum . Merci à lui pour son travail qui nous aide beaucoup à rendre compréhensibles et applicables par le plus grand nombre certaines manipulations de réparation de Windows . TUTORIEL SUR LA VERIFICATION ET REPARATION DE L’IMAGE ET DES FICHIERS SYSTEME DE WINDOWS 10 EN ENVIRONNEMENT DE RECUPERATION. VERIFICATION ET REPARATION DE L’IMAGE ET DES FICHIERS SYSTEME DE WINDOWS 10 EN ENVIRONNEMENT DE RECUPERATION Ces opérations sont utiles surtout quand le système n'arrive pas à démarrer, ce qui permet dans certaines situations de récupérer le système quand les autres options de récupérations ne fonctionnent pas. On peut cependant effectuer ces opérations en environnement de récupération même quand le système arrive quand même à démarrer, d'ailleurs elles s'effectuent dans cette situation avec le maximum de chances de leur réussite. I- REPARER L’IMAGE DE WINDOWS 10. 1- Démarrer le PC avec la clé USB de Windows 10 en s'assurant que la version de cette clé correspond bien à la version de Windows 10 installée à vouloir réparer, pour cela, tapoter au démarrage sur la touche clavier correspondant au PC concerné dans la colonne Boot menu de ce tableau : https://forum.pcastuces.com/comment_acceder_au_boot_menu_ou_et_au_bios_uefi_differentes_marques_de_pc-f4s85637.htm 2- - Après chargement, une première fenêtre sera affichée : "Installation de Windows", sélectionner Français dans toutes les cases et cliquer sur Suivant. - Cliquer sur "Réparer l’ordinateur" - Dans la fenêtre Choisir une option, cliquer sur Dépannage. - Dans la fenêtre Options avancées, cliquer sur Invite de commande. 3- Taper notepad dans l'invite de commande et appuyer sur la touche clavier Entrée. Puis dans le menu Fichier du bloc-notes, sélectionner Ouvrir et aller noter les lettres de : - La partition contenant le système. - La clé USB de Windows 10. Supposant que ces lettres sont respectivement C et D Après avoir noté ces lettres, fermer le bloc-notes. 4- Entrer la commande : DISM /Image:C:\ /Cleanup-Image /RestoreHealth /Source:WIM:D:\sources\install.wim:1 Et appuyer sur la touche clavier Entrée. La réparation démarre Remarques : - Si le message : "La taille du répertoire de travail peut être insuffisante pour effectuer cette opération…" s'affiche, ne pas en tenir compte - Remplacer les lettre C et D par les lettres notées au point 3 ci-dessus. - l'index 1 correspond à Windows 10 professionnel, s'il s'agit de Windows 10 Famille, inscrire le chiffre 2. Sachant que par exemple l'ISO de Windows 10 est multi-éditions et qu'il contient 11 éditions, s'il s'agit 'une autre édition que Windows professionnel ou famille, pour savoir quel index il faut prendre, il faut utiliser cette procédure : https://winaero.com/blog/how-to-see-which-build-and-edition-of-windows-10-the-iso-file-contains/ - Faire attention à respecter minutieusement les espaces dans la commande. - Si la clé USB a été créée par l'outil "mediacreationtool" ou bien avec l'ISO téléchargé par cet outil, il faut remplacer WIM par ESD et install.wim par install.esd La commande sera alors : DISM /Image:C:\ /Cleanup-Image /RestoreHealth /Source:ESD:D:\sources\install.esd:1 - Si l'opération échoue, il sera difficile de résoudre le problème afin de tenter une autre fois d'exécuter la commande du point 4 ci-dessus et dans ce cas, si le système est accessible, il est recommandé de réparer le système par mise à niveau, sinon, recherche d'autres solutions. 5- Une fois l'opération terminée (elle dure environ 20 à 30 minutes), sans fermer l'invite de commande, continuer avec le paragraphe II ci-après. II- VERIFIER ET REPARER LES FICHIERS SYSTEME DE WINDOWS 10. 1- Taper notepad dans l'invite de commande et appuyer sur la touche clavier Entrée. Puis dans le menu Fichier du bloc-notes, sélectionner Ouvrir et aller noter les lettres de : - La partition réservée du système qui contient les fichiers de démarrage. - La partition contenant le système. Supposant que ces lettres sont : D pour la partition réservée du système. C pour la partition contenant le système. Après avoir noté ces lettres, fermer le bloc-notes. Remarques : a- En mode UEFI/GPT, la partition réservée du système est la partition cachée EFI au format Fat32 (ayant généralement 100 Mo de capacité). b- En mode BIOS/MBR, la partition réservée du système est la partition active qui peut être une partition cachée au format NTFS ou bien la partition contenant le système. 2- Entrer la commande : sfc /scannow /offbootdir=D:\ /offwindir=C:\Windows Et appuyer sur la touche clavier Entrée. 3- La commande s'exécute mais l'état d'avancement de l'opération ne s'affiche pas, on dirait que rien ne se passe mais en réalité le scan est en train de s'effectuer, il ne faut donc pas fermer l'invite de commande et attendre jusqu'à ce que le message informant sur la réussite de l'opération s'affiche. Fermer alors l'invite de commande et cliquer sur "Eteindre le PC" puis démarrer. Remarque : Si on s'est trompé sur les lettres de la partition réservée du système et de la partition contenant le système, il n'y a pas de risque, la commande ne s'exécute pas et un message d'erreur sera affiché. Il se suffit alors dans ce cas de relancer le bloc-notes et de revérifier ces lettres.
  6. 1 point
    bonsoir, il faut voir si c'est pas le slot mémoire [DIMM] qui a un problème, là ou elles viennent se fixé. tentez une fois avec une seul, et si encore un écran noir placer cette ram sur l'autre slot et re testé
  7. 1 point
    Salut à tous ! Comme vous le savez, j’ai essuyé un cuisant échec en voulant installer la version 1903, et dernièrement, la version 1909. Et bien c’est réglé ! Après de nombreuse recherches, “Saltgrass”, un ami d’un autre Forum, m’a été d’un grand secours ! Pour la Xième fois, j’ai dû créer une clé qui était manquante... Bravo Microchiotte !!! Après la création de cette clé, et de toute ses valeurs et données, j’ai relancé une recherche de mise à jour, téléchargée et installée la mise à niveau vers 1909, et BINGO !!! Et voilà !!! Voici la fautive : “WIMMount” qui n’existait pas dans mon “Registre” ! Voici son chemin : HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\WIMMount Maintenant, il faut créer cette clé. Voici le code : Windows Registry Editor Version 5.00 [HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\WIMMount] "DebugFlags"=dword:00000000 "Description"="@%SystemRoot%\\system32\\drivers\\wimmount.sys,-102" "DisplayName"="@%SystemRoot%\\system32\\drivers\\wimmount.sys,-101" "ErrorControl"=dword:00000001 "Group"="FSFilter Infrastructure" "ImagePath"=hex(2):73,00,79,00,73,00,74,00,65,00,6d,00,33,00,32,00,5c,00,64,00,\ 72,00,69,00,76,00,65,00,72,00,73,00,5c,00,77,00,69,00,6d,00,6d,00,6f,00,75,\ 00,6e,00,74,00,2e,00,73,00,79,00,73,00,00,00 "Start"=dword:00000003 "SupportedFeatures"=dword:00000003 "Tag"=dword:00000001 "Type"=dword:00000002 [HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\WIMMount\Instances] "DefaultInstance"="WIMMount" [HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\WIMMount\Instances\WIMMount] "Altitude"="180700" "Flags"=dword:00000000 Vous créez un fichier « .reg » que vous “Fusionner” en effectuant un clic-droit sur votre fichier, et vous sélectionnez « Fusionner », et validez. Pour ensuite redémarrer l’ordinateur, et lancer une recherche de mise à jour, et vous aurez la nouvelle version disponible en téléchargement, et ça devrait fonctionner ! Ou bien, vous pouvez télécharger le soit le fichier .reg ci-joint, et après vérification, le fusionner comme mentionné plus haut. Dans mon cas, voici le résultat : Donc, je suis passé de la 1809 à la 1909 en-dedans de 2 heures ! J’espère que cela vous sera utile ! A+
  8. 1 point
    @Delta j’utilise presque jamais le mode veille du PC, soit je l’éteins soit je coupe seulement les écrans @calisto06 ok merci je vais regarder ;)
  9. 1 point
    Bonjour, Le problème du partitionnement de mon disque (C:) est désormais résolu. Déplacement des deux partitions de récupération après celle non allouée sur les conseils de @Delta. Mise en place du logiciel Minitool Partition wizard recommandé par @calisto06 dans un précédent sujet. Sauvegarde de mes données sur mon DD externe sur les conseils de @pilatus. Le sujet est à partir de maintenant clos et je vous en remercie. Amicalement @Yongxing
  10. 1 point
    yop là, @OhT'asRie j'ai un peut regarder cela me parait bien ... j'ai un peut aussi regarder les compatibilité je ne vois rien d'anormal ... c'est une bonne config dans l’ensemble .. Pour la CG j'en ai encore conseiller une rx il y a pas longtemps sur le forum ..
  11. 1 point
  12. 1 point
    Qu'en je pense que @LeCrabe, @Delta, @calisto06, @safami, @Mreve et autres (désolé si je les oublie!) s'escriment à nous expliquer ou à nous faire de très bons et compréhensibles tutos, je ne comprends pas qu'on puisse ENCORE ne pas savoir comment on installe Win10, comment on installe les mises à jour ou comment on partitionne un disque dur... je suis ahuri. Pour économiser quelques euros en confiant son PC à un professionnel ou qu'on ne fait confiance à personne pour tripatouiller son ordi, on met les doigts dans le cambouis, on achète divers éléments qui ne correspondent pas toujours à son matériel, on fait des bêtises, on imagine que cela doit se faire comme ceci ou comme cela et... on appelle au secours quand tout est bien planté, bien entremêlé, bien désordonné et on ne sait pas se faire comprendre facilement. C'est alors forcément de la faute du matériel ou de Micromachin... Les nouveaux, les non formés, les non calés, STOP. Réfléchissez avant d'agir ou de vous croire compétents. Heureusement que nous avons de très bons aidants (ou helpers si vous préférez), calmes et patients qui essaient de vous comprendre et vous dépatouiller. Je sais que c'est comme pisser dans un violon mais çà fait du bien de l'écrire et de le dire. Bisous à tous!
  13. 1 point
    Exactement comme dit @safami Vous pouvez également utiliser: Revo unistaller pour désinstaller cet appli oubien iobit unistaller téléchargeable sur le site officiel Cool l'ami @seniris
  14. 1 point
    Bonjour @Myrwave Une fois réinstallé le systeme Il faudra tester le disque pour vérifier son état physique avec Crystal disk info portable info par ex http://www.gratilog.net/xoops/modules/mydownloads/singlefile.php?cid=226&lid=1911
  15. 1 point
    Bonjour @Indyka , Là en lisant ta config je pense tout de suite à un soucis avec l'alim qui pourrait être un peu juste on va interpeller @Delta ou éventuellement @safami (si il a le temps de passer ) pour ce problème .
  16. 1 point
  17. 0 point
    Voici les 3 meilleures applications Android pour convertir un PDF. Convertisseur PDF d'Apowersoft Vous pouvez utiliser le programme Apowersoft PDF Converter. Avec cette application mobile, vous pouvez modifier tous les documents dont vous avez besoin en convertissant des fichiers. L'outil vous offre de nombreuses possibilités, telles que la conversion de fichiers PDF en documents Word, Excel, PPT, JPG, PNG ou TXT. Au lieu de cela, il vous permettra de convertir des fichiers Word, Excel, PNG, JPG, PPT en PDF. Mieux encore, en utilisant cet outil, vous pouvez fusionner des fichiers PDF en un seul. Apowersoft PDF Converter est simple, efficace et de grande qualité. Cela vous aidera à convertir facilement tous les formats énumérés ci-dessus lors de l'édition, mais vous pouvez également les reconvertir en fichiers PDF originaux. Où que vous soyez, vous pouvez effectuer toutes vos tâches sur votre téléphone, uniquement sur votre ordinateur. (image d'illustration) Foxit PDF Reader&Editor Si vous avez reçu des fichiers PDF sur votre téléphone et souhaitez en modifier certains, vous pouvez utiliser Foxit PDF Reader & Editor pour effectuer les modifications. Il s'agit d'une application mobile permettant de modifier les fichiers PDF disponibles dans le magasin Google Play. Cette application supporte actuellement Android 4.0 et supérieur. En utilisant le programme, les utilisateurs peuvent modifier n’importe quel fichier PDF sur Android en ajoutant des notes, des tampons et des signatures. En outre, il peut gérer les mises en page en renommant, en déplaçant, en copiant ou en supprimant certaines pages. LightPDF LightPDF est un outil de conversion de PDF en Android compatible avec tous les navigateurs. Il n'y a aucun téléchargement, installation ou enregistrement sur aucun site sans aucune restriction. À utiliser LightPDF, vous pouvez convertir n’importe quel document au format PDF et inversement Vous pouvez également modifier des documents, ajouter des filigranes, fusionner, diviser, déverrouiller ou Protégez, compressez et faites pivoter les pages contenant des documents. Votre traitement sera dans La vie privée de tout le monde sera supprimée immédiatement après le téléchargement. Quel est votre avis ?
  18. 0 point
    C'est chaud Delta gaffe avec le sommeil ça peut jouer des tours sur la santé en prenant de l'âge, attention je dis surtout pas que tu te fais vieux hein (si c'est le pc auquel je pense alors ça devait valoir le coup quand même ^^) A l'époque on allait chercher beaucoup plus loin que ça ^^ on arrivait à changer presque tout en accédant à la racine du tel, smartlock, dialpad, horloge, écran de démarrage etc, je m'étais fait un smartlock en mode rasta rocket où je poussais le bobsleigh pour déverrouiller le tel J'ai gardé le viewty même si il est trop vieux maintenant (trop gros surtout ^^ ), ça fait des souvenirs... Il y'avait une grosse équipe de bidouilleurs à l'époque, le tel à la fin n'avait plus rien d'un viewty ...
  19. 0 point
  20. 0 point
    a peine ... début de semaine très dur et on n'est que mardi, j'ai dormi 2h en coup de vent, je me suis un peut rattraper devant la téloche pour dormir 2-3h avant de re reprendre une construction complète dans un boitier pc
  21. 0 point
    de nos jours que cela soit Windows, ou linux, courir tout nu sur le net est une folie ... que l'ont me fasse pas croire qui a pas des développeur et hackeur de haut niveau sur linux !
  22. 0 point
  23. 0 point
    Tout est dit dans cette phrase
  24. 0 point
  25. 0 point
    Bonjour (et oui, quand même) Je suivais ce topic depuis le début car j'ai un problème qui s'en rapproche. J'ai traduis le message de @kawkaw145 car j'espérais glaner quelques infos sur ce sujet. Je viens donc vous faire part de mon problème et de mes réflexions sur ce sujet. Pour ma part, le problème ne se produit que sur un seul PC (Linux Mint). Ce PC (Lenovo-Ideapad) et l'autre (HP-Laptop) étant sur la même version de Linux Mint, j'avais supposé que c'était un problème matériel (carte wifi du Lenovo). Autre piste (pour moi), il s'avère que Free m'a changé ma Freebox Revolution, récemment (mais je ne sais pas si les problèmes de Wifi sont ou pas antécédents à ce changement. Après l'avoir démarrée, la première fois, le Wifi fonctionnait très mal. J'avais dû désactiver le " 802.11ac " et ne laisser que le " 802.11n " dans l'une des cartes wifi et j'avais dû toucher aux largeurs de bande. Peut-être faudrait-il que j'essaie de modifier les canaux car je vois que @vincenth76250 indique le Canal réseau : 6 alors que moi, j'ai un canal primaire=9 et un canal secondaire=13. Du fait que je n'ai aucun problème avec l'autre PC ni avec le Mac, je me dis que : Peut-être, en fonction de certains canaux, certaines cartes wifi (de nos ordis) arrivent mieux que d'autres à capter le signal. Ça vous parait crédible comme piste ? Merci pour vos commentaires et réponses
  26. 0 point
    ben tu vois tu as plus besoin de déménager tu as changer d'environnement bon ok je sort
  27. 0 point
    Je suis pas sure mais on dirait vers chez moi ...ils avaient envie d'une bonne baignade
  28. 0 point
    En photo sur des km .
  29. 0 point
    yop là @D34 Angel je pense qu'il veut reprendre la même CM surtout ... Et vu que la licence est sur la CM, je pense qu'il voulait testé si cela marchait. Note, que j'aurai bien tenter aussi pour voir je ne lui jette donc pas la pierre ..
  30. 0 point
    je suis passer en dur ( uniquement linux pas de dual boot ) la nuit passée. Avec un pc qui date des années 2007 max 2010 ben aucun souci surtout avec Linux Mint, j'ai pris la version Mate j'avais déjà tenter une version cinannon il y a pas grand choses qui change dans le fond. la Mate est plus stable la Xfce encore plus mais fort basique. installation sans aucun souci clé rendue bootable avec Rufus, on change pas une équipe qui gagne et installation 0 souci... tu as raison de prendre un petit pc de bureau ou portable et lancer en dur et non en dual boot tu as tout a gagné...
  31. 0 point
    Salut @mimi17, Arrête d'utiliser OpenOffice et Installe LibreOffice. OpenOffice n'est plus activement développé. La fonction SOMME.SI est tout à fait reconnue par LibreOffice en tout cas. Si tu as encore des problèmes avec LibreOffice, c'est que l'erreur vient est ailleurs. Tu peux joindre ton tableur (en utilisant Framadrop) si tu veux que j'y jette un œil.
  32. 0 point
    Fais nous un rapport des BSOD à l'aide du tuto https://lecrabeinfo.net/guide-ultime-pour-resoudre-erreurs-probleme-ecran-bleu-bsod-sur-windows.html , on aura peut être des pistes précises
  33. 0 point
    Ah mais ce n'est pas mon disque dur ..ni moi qui ai effectué une manip .
  34. 0 point
    Bon au final c'est pas la maj ...un disque foutu , et une manip hasardeuse ...
  35. 0 point
    Bonjour , cher ami !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Merci !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Au revoir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
  36. 0 point
    Mais cette version n'est plus supportée depuis 2017 ...plus de correctifs de sécurité ...enfin fais comme tu le souhaite . Pour ce qui est de la partition recovery de 450 mo Windows elle est crée comme je te l'ai indiqué à l'installation et contient les outils de récupération et permet de démarrer dessus en cas de crash du systeme . Et pour la voir dans l'explorateur il faut afficher les lecteurs cachés et lui assigner une lettre (d'ailleurs il y a eu un bug sur une version w10 http://dechily.org/Forum_Aski/viewtopic.php?f=75&t=2079 ) Pour afficher les lecteurs cachés https://www.pcastuces.com/pratique/astuces/4563.htm et pour explorer et modifier certaines chose plus précisément tu peux utiliser un partitionneur comme Minitool Partition wizard (MPW) http://www.gratilog.net/xoops/modules/mydownloads/singlefile.php?lid=1991 , attention à décocher l'installation d'Avast Voila maintenant tu peux voir si réellement tu n'as pas de partition recovery en réinstallant un systeme à jour Si tu souhaites passer à linux fais un dualboot .
  37. 0 point
    On est d'accord ! J'ai même l'impression que c'est de pire en pire. Concernant le sondage, désolé j'ai arrêté de touché à Windows. J'en ai marre. Mes proches n'ont pas encore installé la MAJ. J'ai installé une version PRO à tous ceux qui sont encore sous Windows et j'ai paramétré Windows Update de façon à délayer de 4 mois l'installation de nouveaux builds.
  38. 0 point
    Salut, "idle=nomwait nvme_core.default_ps_max_latency_us=5500" à bien fonctionné je l'ai ajouté à "/etc/default/grub" et ubuntu démarre donc correctement. CEPENDANT (eh oui ^^'), lorsque je lance ubuntu, l'os plante au bout de 10-15 secondes après avoir choisi mon utilisateur. Au début je pensais que j'avais mal ajouté la ligne dans "/etc/default/grub", j'ai donc réinstallé 3-4 fois mais aucun changement... Désolé d'avoir mit autant de temps à répondre, j'étais un à bout x) Merci !
  39. 0 point
    Bonjour Merci des réponses que chacun.e a pu apporter. J'ai finalement réussi à réinstaller Windows Après avoir refait une clé bootable sur une clé USB neuve, la réinstallation s'est déroulée sans soucis. Le soucis provenait donc de la clé. Bonne journée.
  40. 0 point
    J'ai bien compris que ce site est ancien je suis curieux :) pour le dépannage, je demanderais sur le forum !
  41. 0 point
    Bonjour à tous je poste une fois encore un tutoriel qu'Abelhafid Zekri a composé à l'attention des utilisateurs novices qui seraient pris au dépourvu avec un systeme Windows 10 qui présente un message d'erreur concernant le démarrage de leur systeme Windows 10. Tutoriel sur la réparation du boot sous Windows 10 REPARATION DU BOOT SOUS WINDOWS 10 Au démarrage de Windows, il peut arriver pour une raison ou une autre que le système que le système n'arrive pas à démarrer en affichant un message d'erreur concernant le BCD (Boot Configuration Data) de Windows qui contient les informations de démarrage. Si ce dernier est mal configuré ou endommagé, il empêchera Windows de démarrer. Le message d'erreur est généralement accompagné d'un code d'erreur comme : - 0xc000000f - 0x0000225 - 0x0c0000034 - 0x0000098 - 0xc0000605 - 0xc0000428 -Etc…. Dans ce cas, le PC est bloqué sur cette page bleu "Recovery" ou "Récupération" ou bien il redémarre en boucle sur la réparation automatique. Dans cette situation, ce présent tutoriel, explique comment réparer le Boot afin de tenter de récupérer le système et ce dans les cas d'un système en Legacy ou en UEFI. I- DEMARRER EN ENVIRONNEMENT DE RECUPERATION EN UTILISANT L'UNE DE CES DEUX METHODES : Première méthode : - Démarrer le PC. - Attendre jusqu'à ce que le cercle tournant apparaisse. - Forcer l'arrêt du PC avec le bouton d'alimentation. - Répéter 3 fois les opérations ci-dessus. Le PC devrait alors démarrer sur l'environnement de récupération. Deuxième méthode : Démarrer avec un support d'installation ou clé de récupération de Windows 10 avec la même édition et version de Windows 10 que celle installée et accéder à l'environnement de récupération (WINRE), autrement dit aux options de récupération avancées. Pour cela, après avoir passé la première fenêtre "Installation de Windows" en ayant confirmé la langue "Français (France)" dans les deux premières cases et "Français" dans la troisième, dans la deuxième fenêtre, cliquer sur Réparer l'ordinateur. On accède alors à l'environnement de récupération. Pour créer un support d'installation de Windows 10, utiliser l'une des trois méthodes indiquées au paragraphe : II- CREATION DU SUPPORT D'INSTALLATION UNIVERSEL DE WINDOWS 10 De ce tutoriel : https://answers.microsoft.com/fr-fr/windows/forum/all/tutoriel-complet-de-recuperation-et-dinstallation/d9f85b18-002b-429c-893e-ee89ab10f472 Pour démarrer le PC avec le support d'installation ou de récupération de Windows 10, voir le paragraphe : III- DEMARRAGE AVEC LE SUPPORT UNIVERSEL DE WINDOWS 10 De ce même tutoriel. Remarques : a- Dans la mesure du possible, il faut toujours privilégier la Première méthode car dans ce cas les Paramètres (Changer le comportement de Windows au démarrage) seront disponibles, ce qui peut être bien utile. b- Que ce soit en utilisant la Première méthode ou la Deuxième méthode, en accédant à l'environnement de récupération : - Dans la fenêtre Choisir une option, cliquer sur Dépannage. - Dans la fenêtre Options avancées, les options suivantes seront alors disponibles : - Restauration système. - Désinstaller des mises à jour. - Récupération de l'image système. - Outil de redémarrage système. - Invite de commande. - Changer les paramètres du microprogramme UEFI. - Paramètres (s'il s'agit de la Première méthode). Cliquer alors sur la tuile "Invite de commandes". La fenêtre de l'invite de commande s'ouvre sur : X:\Windows\system32> II- REPARER LE BOOT LEGACY (BIOS/MBR) : Après avoir lancé l'invite de commande sous l'environnement de récupération suivant l'une des deux méthodes du paragraphe I ci-dessus, entrer le mot notepad et appuyer sur la touche clavier Entrée. Le bloc-notes va s'ouvrir et là, dans le menu Fichier, cliquer sur Ouvrir et : Explorer le disque dur pour repérer la lettre attribuée sous l'environnement de récupération à la partition réservée du système. Même si cette partition est cachée sous Windows, qu'aucune lettre ne lui est assignée, sous l'environnement de récupération, une lettre lui est assignée et cette lettre peut même prendre la lettre de la partition OS sous Windows, comme dans cet exemple : Où la lettre attribuée sous l'environnement à la partition réservée du système est la lettre C alors que la lettre de la partition OS est la lettre D et non la lettre C qui lui est assignée sous Windows et qui est prise dans cet exemple par la partition réservée du système sous environnement de récupération. Dans cet exemple aussi : La partition de donnée ayant la lettre D sous Windows, a reçu la lettre E en environnement de récupération. Une fois la lettre de la partition réservée du système repérée, exécuter dans l'ordre les commandes suivantes : bootrec /fixmbr bootrec /fixboot Si le message Accès refusé s'affiche, ignorer cette commande et continuer. attrib C:\Boot\BCD -h -r -s (Remplacer C par la bonne lettre de la partition réservée du système repérée avec le bloc-notes dans votre cas.). ren C:\boot\bcd bcd.old (Remplacer C par la bonne lettre de la partition réservée du système repérée avec le bloc-notes dans votre cas.). bootrec /rebuildbcd Le message suivant doit s'afficher : Nombre d'installations Windows identifiées : 1 [1] D:\Windows Ajouter l'installation à la liste de démarrage ? Oui(O)/non(N)/Tout(T) : Inscrire alors la lettre O et appuyer sur la touche clavier Entrée. Le message "L'opération a réussi" doit s'afficher. Fermer alors l'invite de commande et cliquer sur "Eteindre le PC" puis démarrer. (Ceci, en supposant que la lettre de la partition OS est la lettre D, sinon, c'est la lettre qui correspond à votre cas qui sera affichée). Remarques : 1- En exécutant la commande bootrec /rebuildbcd, si message suivant est affiché : Nombre d'installations Windows identifiées : 0 entrez dans l'ordre les commandes suivantes : bcdedit /createstore bcd bcdedit /import bcd puis : bootrec.exe /rebuildbcd (Répondre Oui). Fermer l'invite de commande puis Eteindre le PC et démarrer. 2- Si le PC ne démarre toujours pas, essayer de reconstruire intégralement la BCD : Démarrer en environnement de récupération et accéder à l'invite de commande puis exécuter la commande : bcdboot D:\Windows /l fr-fr /s C: /f ALL Où C représente toujours la lettre attribuée à la partition réservée du système et D celle attribuée à la partition OS. 3- Sous Windows, on peut consulter en cas de besoin (sinon s'abstenir) le contenu de la partition réservée du système. Pour cela : a- Afficher les fichiers et dossiers cachés et protégés du système d'exploitation comme ceci : https://pcastuces.com/pratique/astuces/4563.htm b- Attribuer une lettre à la partition réservée du système. - Exécuter la commande Diskmgmt.msc pour accéder à la gestion des disques. - Faire un clic droit sur la partition réservée du système. - Sélectionner : "Modifier la lettre de lecteur et les chemins d’accès... " - Cliquer sur "Ajouter". - Cocher la case "Attribuer la lettre de lecteur suivante" et choisir une lettre. - Cliquer sur OK. - Fermer la fenêtre de la gestion des disques. Le contenu de la partition réservée du système se présente normalement comme ceci : Une fois avoir consulté le contenu de cette partition pour une raison quelconque, supprimer la lettre de lecteur de cette partition pour la cacher à nouveau et cacher les fichiers et dossiers cachés et protégés du système d'exploitation. III- REPARER LE BOOT UEFI (UEFI/GPT) : A- REPERER LA LETTRE ATTIBUEE A LA PARTITION OS EN ENVIRONNEMENT DE RECUPERATION. Après avoir lancé l'invite de commande sous l'environnement de récupération suivant l'une des deux méthodes du paragraphe I ci-dessus, rappelons que l'invite de commande s'ouvre sur : X:\Windows\system32> Entrer le mot notepad et appuyer sur la touche clavier Entrée. Le bloc-notes va s'ouvrir et là, dans le menu Fichier, cliquer sur Ouvrir et Explorer le disque dur pour repérer la lettre attribuée sous l'environnement de récupération à la partition OS (partition sur laquelle est installé le système d'exploitation). On va prendre comme exemple ce cas où sous Windows, les partitions du disque système au format GPT sous UEFI sont : On voit ici : - La partition cachée de 450 Mo qui est la partition de récupération (WINRE). - La partition cachée de 100 Mo au format fat32 qui est la partition réservée du système (partition EFI). - La partition C de 249,45 Go qui est la partition OS - Les partitions D et E qui sont des partitions de données. Dans cet exemple, en environnement de récupération, ces partitions sont devenues : - C La partition cachée de 450 Mo qui est la partition de récupération (WINRE). - La partition cachée de 100 Mo au format fat32 qui est la partition réservée du système (partition EFI). Cette partition n'a toujours pas de lettre. - D : La partition de 249,45 Go qui est la partition OS. - E et F : qui sont des partitions de données. Le tout, comme sur cette image : Conclusion : On a donc repéré dans cet exemple la lettre de la partition OS qui est la lettre D B- REPARATION DU DEMARRAGE (RECONSTRUIRE LE BCD) - Enregistrement de démarrage principal (MBR)- Secteur d'amorçage et Magasin de données de Configuration de démarrage (BCD). Une fois la lettre de la partition OS repérée (dans notre exemple il s'agit de la lettre D), exécuter dans l'ordre les commandes suivantes : bootrec /fixmbr bootrec /fixboot Si le message Accès refusé s'affiche, ignorer cette commande et continuer. Bootrec /ScanOs (À utiliser dans le cas d’un Dual Boot si un système manque dans le menu de démarrage). Et appuyer sur la touche clavier ENTREE. Attendre quelques secondes la recherche d’installations Windows. Si des entrées ne sont pas actuellement dans le magasin BCD, elles seront affichées. Le message : L’opération a réussi doit s’afficher. bootrec /rebuildbcd Le message suivant doit s'afficher : Nombre d'installations Windows identifiées : 1 [1] D:\Windows Ajouter l'installation à la liste de démarrage ? Oui(O)/non(N)/Tout(T) : (Ceci, en supposant que la lettre de la partition OS est la lettre D, sinon, c'est la lettre qui correspond à votre cas qui sera affichée). Inscrire alors la lettre O et appuyer sur la touche clavier Entrée. Le message "L'opération a réussi" doit s'afficher. Fermer alors l'invite de commande et cliquer sur "Eteindre le PC" puis démarrer. C- RECONSTRUCTION INTEGRALE DE LA BCD Si la réparation du paragraphe B ci-dessus ne donne pas de résultat, il faut essayer d'effectuer une reconstruction intégrale de la BCD. Pour cela, accéder à nouveau à l'invite de commande en environnement de récupération qui s'ouvre sur : X:\Windows\system32> et exécuter dans l'ordre les commandes suivantes : diskpart list volume Et là, dans la liste des volumes, il faut noter le numéro de volume attribué à la partition réservée du système (partition EFI) au format fat32, dans l'exemple que nous traitons, voilà ce qui est affiché avec la commande list volume : Donc, le volume qui nous intéresse est le volume 5 Exécuter alors les commandes suivantes : select volume 5 assign letter=v Un message sera affiché informant que diskpart a correctement assigné la lettre de lecteur ou le point de montage. - Fermer l’Invite de commande. - Revenir encore une fois à l’invite de commande. Nous avons donc assigné la lettre v à notre partition de démarrage EFI. Fermer l’Invite de commande. - Revenir encore une fois à l’invite de commande qui va s'ouvrir à nouveau sur : X:\Windows\system32> Saisir commande : cd /d v:\EFI\Microsoft\Boot\ Et appuyer sur la touche clavier ENTREE pour obtenir : v:\EFI\Microsoft\Boot> Remarque : Dans la commande cd /d v:\EFI\Microsoft\Boot\ la lettre d est fixe, il ne s'agit pas de la lettre D attribuée à la partition OS sous l'environnement de récupération dans notre exemple. En restant sur : v:\EFI\Microsoft\Boot> - Exécuter la commande : bootrec /fixboot Si le message Accès refusé s'affiche, ignorer cette commande et continuer - Saisir commande : ren BCD BCD.old Et appuyer sur la touche clavier ENTREE - Saisir commande : bcdboot D:\Windows /l fr-fr /s v: /f ALL Et appuyer sur la touche clavier ENTREE Ce message s'affiche : Les fichiers de démarrage ont bien été créés. - Fermer l’invite de commande, cliquer sur Eteindre le PC. - Démarrer - Une fois sous Windows, il n'est plus nécessaire de cacher la partition de démarrage EFI qui a été nommée v car sous les nouvelles versions de Windows 10 elle est recachée automatiquement au démarrage du système. Remarque : Dans la commande bcdboot D:\Windows /l fr-fr /s v: /f ALL : D représente la lettre attribuée à la partition OS sous l'environnement de récupération dans notre exemple. fr-fr concerne la langue installée, dans ce cas il s'agit de la langue Français-France. v représente la lettre qui a été assignée en ligne de commande à la partition réservée du système (partition EFI) au format fat32.
  42. 0 point
  43. 0 point
    Salut ! Ce n’est pas la première fois que @Le PoissonClown s’absente pour une période prolongé, ce n’est qu’une question de temps avant son retour ! Beau “remake” d’une chanson de Marie-Denise Pelletier, pas jeune comme chanson ! A+
  44. 0 point
    Salut @Mingnan72, Ah tiens c'est drôle, J'ai récemment dû ouvrir le PC de ma mère parce qu'elle a eu le même problème. Résultat : À force d'avoir monté et démonté le PC un peu à la râche quand j'étais jeune, les petites lamelles conductrices sur la nappe/limande qui relie le bouton d'alimentation à la carte mère étaient à moité coupées. Regarde si tu as le même problème. C'est celle-ci sur ton PC : Ma nappe endommagée : J'ai réussi à refaire fonctionner le bouton en essayant de redresser les morceaux de connecteurs qui étaient pliés et en remettant la nappe tout en étant sous tension (attention c'est dangereux de faire ça !). Ce que je faisais c'est que je changeais légèrement la position de la nappe jusqu'à ce que le contact se refasse correctement. J'ai pas essayé de mettre un point de soudure parce que j'étais pas certain du résultat et que je n'avais pas mon fer à souder sous la main mais y'a moyen que ça se tente. À voir... Après tu peux aussi racheter une nouvelle nappe si tu ne le sens pas. Tiens nous au courant.
  45. 0 point
    Hum oui coucou c'est moi ! Je suis revenu. * Libérer son smartphone — Partie 1 * Libérer son smartphone — Partie 2 (publication en fin de semaine) * [FAQ Android] Une question, une réponse (publication mi-novembre)
  46. 0 point
    Mais c'est le droit du client de renvoyer un appareil neuf qui ne fonctionne pas , je te l'ai dit tout est une question de point de vue , tu te situes du coté du marchand et moi je pense au client . Pour cette surface pro @Lyholy fera ce qu'il pense qui est le mieux pour lui (ou elle) .
  47. 0 point
    Bonjour à tous, Après avoir publié l’iso de win7 AIO quelques semaines auparavant, je reviens pour partager avec vous l’iso de win8.1 AIO x86/x64 (home, pro, pro wmc et entreprise) mais pas n’importe lequel, cet iso a la particularité de contenir non seulement toutes les editions de win8.1 excepté les versions N qui n’ont pas vraiment grande utilité mais aussi toutes les mises à jours (sécurité, hotfix,framework4.6 et framework4.7) qui vont de 2014 jusqu’à aout 2017. Cet ISO contient les éditions suivantes de windows 8.1: Windows 8.1 Core x32 Windows 8.1 Core x64 Windows 8.1 Pro x32 Windows 8.1 Pro x64 Windows 8.1 Pro avec Media Center x32 Windows 8.1 Pro avec Media Center x64 Windows 8.1 Enterprise x32 Windows 8.1 Enterprise x64 J’ai mis un peu de temps à le publier parce que cet iso contenait à l’origine plusieurs programmes que j’avais intégrés il y a déjà quelques années dont office et quelques logiciels les plus utilisés à l’heure actuelle ainsi que l’activation automatique de win8.1 et office 2016. Je l’ai publié sur quelques sites et je me suis dit qu’il pouvait aussi intéresser des membres ici, j’allais donc le proposer aux lecteurs jusqu’à ce que je m’entretienne avec Lecrabe par mp qui m’a fait gentiment comprendre que l’iso ne pouvait malheureusement pas être publié ici à cause de son contenu qui ne respectait pas la charte du forum et j’ai donc proposé de le remanier pour ne garder dessus que le strict minimum afin qu’il soit en accord avec les valeurs et la charte du site. Les lignes qui vont suivre donnent des informations concernant l’iso de win8.1, elles ont déjà été évoquées dans l’article que j’ai publié concernant win7 mais je tiens quand même à en rappeler l’essentiel pour tous ceux qui ne l’ont pas encore lu et pour que les amoureux de win8.1 puissent eux aussi comprendre l’utilité de cet iso et avoir toutes les informations nécessaires en leur possession pour l’installer sur leur machines et bénéficier de tous les avantages qu’il comporte. J’ai donc integré moi-même tous ces programmes dans l’iso par différentes manœuvres (en passant par le mode AUDIT pour installer les mises à jours) pour faciliter le quotidien de tous les utilisateurs de windows qui n’auront pas besoin d’installer toutes les mises à jours via Windows Update, ils les trouveront quasiment toutes déjà installées dans le système une fois l’installation de win8.1 terminée. Vous aurez donc compris que tout ceci a été concu pour gagner du temps notamment pour ce qui concerne les mises à jours qui parfois mettent beaucoup de temps à se telecharger et à s’installer surtout sur des machines dont la configuration n’est pas rapide. Je dois préciser que cette image iso est différente de celles que vous avez l’habitude d’utiliser pour l’installation de windows notamment par l’interface, je m’explique : Je suis tombé sur un script que j’ai découvert sur un site anglophone et que le créateur a mis en œuvre pour faciliter d’une certaine façon le quotidien des utilisateurs Microsoft en ajoutant notamment des options très utiles comme la gestion du multi-boot, la prise en charge de la partition de récupération qui est très intéressante et dont je parlerai dans les lignes suivantes et pas mal d’autres options. J’ai donc essayé ce script et j’etais assez impressionné par toutes les options qu’il pouvait contenir et j’ai donc décidé de l’intégrer dans l’iso pour que tout le monde puisse en profiter. Je disais donc que ce script permettait entre autre la prise en charge de la partition de récupération c’est-à-dire qu’il permet de créer une partition de récupération ce qui est très pratique puisque vous avez la possibilité d’utiliser cette option pour réinstaller windows 8.1 en conservant toutes les mises à jours intégrées au cas où celui-ci deviendrait inopérant à cause d’un virus ou pour je ne sais quelle raison, cela revient à dire que cette option est exactement identique à la partition de récupération qui est présente lorsque vous achetez un pc neuf et que vous utilisez pour rendre la machine à l’état d’usine lorsque celle-ci n’est plus fonctionnelle c’est-à-dire à l’état où était votre pc lors de l’achat. Je reviendrai sur cette partition de récupération quelques lignes plus bas en donnant plus de précisions. Pour ceux qui se demandent comment il faut procéder pour utiliser ce script afin d’installer win8.1, pas de panique, il est très simple à utiliser, il suffit de regarder les screens juste au dessous pour installer win8.1 correctement : Lorsque vous allez booter sur un peripherique usb (disque dur, clé) voici l’interface que vous allez voir apparaitre : A ce moment là, vous tapez sur la touche “y” pour passer à l’etape suivante : A l’apparition de cette interface, vous appuyez sur la touche “F” pour passer à l’etape suivante : A ce moment là, vous aurez le choix entre soit « installer win8.1 sans creation de partition de récupération » soit « installer win8.1 avec création d’une partition de récupération » Si vous choisissez la 1ère option, appuyez sur la touche « Y », si vous optez pour la 2ème option, il faudra appuyer sur la touche « R » Que vous ayez choisi l’une ou l’autre, le disque dur sera formaté en entier et converti soit en MBR soir en GPT (cela dépendra de l’option qui est sélectionnée et activée dans le bios à savoir « UEFI « ou « Legacy ») et quelques secondes après vous allez voir apparaitre cet écran : Vous l’aurez compris, à ce moment là, vous devrez choisir parmi les 4 éditions proposées et les 8 options affichées laquelle vous voulez installer sur votre pc soit en 32 bits soit en 64 bits (si vous avez une quantité de ram inférieure à 4 Go, il faut choisir la version 32 bits, si vous avez une quantité de ram égale ou supérieure à 4 go, il faudra opter pour la version 64 bits) Il faudra taper un chiffre entre 1 et 8 suivant l’edition et l’architecture que vous voulez installer. Si vous optez pour win8.1 famille 32 bits, il faudra taper « 1 » Si vous optez pour windows 8.1 professionnel 64 bits, il faudra taper « 6 » et ainsi de suite. Une fois le choix effectué, un ecran va apparaitre vous demandant de confirmer le choix fait precedemment, pour confirmer, vous tapez « Y », pour retourner en arrière, vous tapez « N » : et à ce moment là, l’installation de win8.1 va commencer avec ou sans création d’une partition de récupération (selon l’option que vous aurez choisi précédemment) : Si vous voyez apparaitre uniquement cet écran, cela veut dire que l’installation de win8.1 se fera sans créarion d’une partition de récupération. Si vous voyez apparaitre l’ecran précédent en plus de celui qui est juste en dessous, cela veut dire que l’installation de win8.1 se fera avec création d’une partition de récupération ce qui va forcément prendre un peu plus de temps avant que l’opération finale ne soit achevée : Il ne vous restera donc plus qu’à patienter jusqu’à ce que le processus d’installation atteigne 100%. Une fois que ce sera fait, un redémarrage sera nécessaire pour que l’installation puisse continuer, il se fera sans que vous ayez besoin de le faire manuellement et juste après cela, vous verrez apparaitre l’ecran que vous voyez apparaitre d’habitude, celui de la préparation des périphériques pour finaliser l’installation : Il faudra patienter quelques minutes avant que n’apparaisse l’ecran « Région et langue » pour configurer le clavier et le fuseau horaire comme vous pouvez le voir ci-dessous : A partir de là, vous allez finaliser l’installation en configurant entre autre, le nom du pc, le nom d’utilisateur, etc jusqu’à l’apparition du bureau comme vous pouvez le voir ci-dessous : Vous devriez voir apparaître le bureau sans les icones, il vous suffira de cliquer avec le bouton droit sur n’importe quel emplacement du bureau puis cliquer sur « personnaliser » puis sur « changer les icones du bureau » et cocher toutes les cases puis cliquer sur « Appliquer » pour les faire apparaître comme vous pouvez le voir ci-dessous : Ensuite, vous pouvez vous assurer que les mises à jours ont bien été intégrées en allant dans “panneau de configuration” puis dans « windows update » puis dans « mises à jours installées » et vous allez vous apercevoir que les mises à jours installées sont au nombre de 239 (windows 8.1 pro x86) ce qui confirme que les mises à jours ont bien été intégrées avec succès : Si vous avez choisi au préalable l’option qui permet de créer la partition de récupération en début d'installation, vous pouvez voir dans le screen ci-dessous que la partition de récupération a bien été créée : Vous pouvez le constater par vous-même en allant dans « ce pc » => bouton droit => gérer => gestion des disques. Vous pouvez à present utiliser votre pc à votre guise en ayant au préalable plus de 220 mises à jours qui sont déjà installées dans le système. Pour ce qui est des mises à jours, Il ne vous restera plus qu’à en télécharger et installer une quinzaine qui vous seront proposées lors de la recherche de ces mises à jours dans windows update comme vous pouvez le voir ci-dessous : Pour ce qui est de la partition de récupération dont je vous ai parlé au début du post, vous pourrez l’utiliser soit pour restaurer votre pc à l’état d’usine au cas où celui-ci ne serait plus accessible ou inopérant. En choisissant cette option, votre système sera entièrement réinstallé et vous perdrez donc toutes vos données y compris les applications soit en actualisant votre pc, en optant pour cette option, votre pc pc sera partiellement réinstallé c’est-à-dire que vos données personnelles (fichiers, application du windows store) resteront intactes par contre toutes les futures applications qui seront installées par la suite seront effacées. Il faut savoir que la réinstallation de windows est déjà comprise par défaut dans win8.1 sans utilisation de support externe. L’utilisateur peut en effet procéder à sa réinstallation en procédant comme je viens de le dire soit en actualisant le pc soit en réinitialisant complètement le système. Un problème va néanmoins se se poser pour ceux qui vont utiliser un iso comprenant des mises à ours intégrées pour l’installation de win8.1. Dans ce cas précis, la réinstallation de win8.1 sans support externe ne pourra pas s’effectuer pour la simple raison que l’iso original de win8.1 ne comporte pas de mises à jours intégrées et donc vous serez dans l'incapacité de pouvoir réinitialiser le système d’où l’avantage d’avoir cet iso chez soi. Vous pouvez procéder à la réinstallation de windows 8.1 de 2 manières différentes : 1) La première méthode est la plus courante, elle consiste à faire la réinstallation directement à partir de la session windows en allant dans « paramètres du pc » puis « mises à jours et récupération » puis « récpération » et à ce moment là vous aurez le choix entre « actualiser votre pc » ou « reinitialiser votre pc » comme je viens de l’évoquer quelques lignes plus haut. Choisissez l’option qui vous arrange selon vos besoins. Vous l’aurez compris, cette méthode n’est applicable que si vous êtes en mesure d’accéder à votre session windows. Dans le cas contraire, si par malheur, votre pc venait à devenir inopérant pour x raisons et que vous ne soyez plus capables d’accéder à votre session windows, ce serait très embêtant puisque l’utilisation de cette méthode ne serait plus effective pour pouvoir réinstaller windows 8.1. il faudra donc à ce moment la trouver un autre moyen pour pouvoir réinstaller windows au cas où le premier scénario venait à se produire et c’est là que la 2ème méthode entre en jeu pour pouvoir pallier à toutes les mauvaises situations qui pourraient se produire après une mauvaise manipulation ou pour une autre raison et qu’on se retrouve au final avec le scénario qu’on vient d’évoquer. 2) La deuxième méthode consiste donc à pouvoir accéder aux outils de dépannage pour réinstaller windows en appuyant rapidement sur la touche « F8 » au démarrage du pc. Pour cela, il faut faire en sorte que ces outils de dépannage soient accessibles à n’importe quel moment pour palier à toutes les mauvaises situation en tapant cette ligne de commande (en mode admin) à la fin de l’installation de win8.1 : Bcdedit /set {default} bootmenupolicy legacy Puis vous tapez « entrée » Une fois cette ligne de commande exécutée, vous aurez la possibilité d’accéder aux outils de dépannage en appuyant rapidement et plusieurs fois de suite sur la touche « F8 » au démarrage du pc et vous devriez voir apparaître les options de démarrage avancées avec plusieurs choix possibles comme vous pouvez le voir ci-dessous : A l’apparition de cet écran, vous cliquez sur “réparer l’ordinateur » et vous allez voir apparaitre après cela les outils de dépannage comme vous pouvez le voir ci-dessous : A ce moment là, vous cliquez sur “Dépannage » et vous allez tomber sur l’ecran suivant avec le choix entre faire une « réinitialisation « ou une « actualisation » : Il ne vous restera plus qu’à patienter jusqu’à ce l’une des opérations choisies se termine. Cela prend en général entre 15 et 30 minutes. Cela peut durer moins longtemps comme cela peut durer plus longtemps, cela dépendra de la configuration de votre pc et vous remarquerez ensuite que quelque soit l'option choisie, les mises à jours intégrées ne seront pas affectés et resteront donc intactes. Important : Pour tous ceux qui veulent installer cet iso en uefi, je leur conseille vivement d’utiliser un outil appelé « WinSetupFromUSB-1-8 » pour rendre la clé usb bootabe avec l’iso. Cet outil est tres pratique pour ceux qui souhaitent installer windows en UEFI avec un iso dépassant la taille de 4 go parce qu'il faut savoir que windows ne peut être installé en UEFI qu'avec le systéme de fichier FAT32 et comme ce dernier ne prend en charge que 4 Go au maximum, il faut faire en sorte de trouver un outil qui sache rendre une clé bootable tout en divisant l'iso en plusieurs parties de 4 Go au cas où celui-ci dépasserait la taille de 4 Go ce qui est le cas concernant l'iso que je propose puisqu’il fait 5,89 go et c'est là que le logiciel "winsetupFromUSB" entre en jeu puisqu'il permet de faire tout cela automatiquement. Mega : Win8.1.AIO.FR.x32/x64 ATTENTION : IL ne faut pas utiliser cet iso si vous avez des partitions dont vous ne voulez pas perdre le contenu comme les partitions de données parce qu’en procédant ainsi, le script va formater le disque dur en entier et par conséquent toutes les données seront perdues. Voilà, j’espère avoir été le plus clair possible dans mes explications pour vous permettre d’installer Windows 8.1 avec cet iso le plus simplement du monde avec toutes les fonctionnalités qu’il comporte. Je me tiens bien entendu à votre disposition pour répondre à toute question que vous pourriez avoir concernant cet article et pour clarifier tout point qui vous semble encore confus ou incompris. Mehdibleu.
  48. 0 point
  49. 0 point
    Donc la solution ici ne pas faire comme moi : utiliser la bonne version de Rufus la dernière optimisée pour w10 1809. https://rufus.ie/fr_FR.html Moralité : faire le ménage sur son PC …. Bonne installation à tous .
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+01:00
  • Lettre d’informations

    Voulez-vous être tenu au courant de nos dernières nouvelles et informations ?
    S’inscrire
×
×
  • Créer...