Aller au contenu
  1. Bios

  2. problème d'affichage

  3. bug menu demarrer

  4. Explorer.exe défaillant

  • Billets

    • Par Mreve dans 🦊 Les tutos du Renard 0
       Cette première partie sert de base théorique avant le passage en pratique en Partie 2.
      Les chouettes personnages illustrés ont été dessinés par Simon "Gee" Giraudo. Le texte dans les bulles est de moi (sauf dans le premier dessin). Les illustrations sont sous licence Creative Commons By Sa.

      Si vous avez l'habitude de fréquenter le forum, vous connaissez sans doute ma position très tranchée vis à vis de la collecte des données personnelles. Je suis en effet convaincu qu'il ne peut y avoir de démocratie et de liberté sans un réel respect de la vie privée. Il s'agit d'ailleurs plus d'une réalité que d'une conviction mais ce tutoriel n'est pas là pour vous convaincre de l'importance de la vie privée. Si vous êtes ici, c'est que vous êtes déjà sensibilisé et que vous voulez agir.

      Objectif de ce tutoriel :
      * Limiter au maximum la quantité de données que vous donnez aux géants du numérique (GAFAM et BATX pour ne citer qu'eux)
      * Remplacer un maximum d'applications propriétaires par des applications FOSS (libres et open-source)
      * Être capable d'installer un système d'exploitation alternatif sur son smartphone
      * Comprendre le jargon technique couramment utilisé et une introduction à l'architecture d'Android
      * Améliorer l'autonomie du téléphone en ne gardant que le nécessaire
      Surcouche et rootage
      Vous l'avez sûrement déjà constaté, lorsque vous achetez un téléphone, le constructeur vous empêche de faire certaines choses. Il vous est par exemple impossible de modifier ou supprimer des applications systèmes. C'est d'autant plus irritant que la plupart des fabricants préinstallent, en échange d'une jolie somme d'argent, des applications directement dans leurs produits.

      Difficile de d'obtenir les montants en jeu mais on sait par exemple que Google paie plusieurs milliards de dollars par an pour imposer ses applications sur les smartphones Android.
      Source
      Cette surcouche constructeur ajoute en plus un tas de fonctionnalités dont vous n'aurez sûrement jamais besoin mais qui elles ne manqueront pas d'avoir besoin de votre batterie !
      Si vous avez acheté votre smartphone avec un forfait ou bien directement dans la boutique d'un truand opérateur, vous pouvez être sûr qu'il vous a aussi laissé des surprises (applications, jeux, services...) découlant de partenariats douteux avec des entreprises tierces.
      La surcouche Google est la plus difficile à supprimer. Android a beau être un projet open-source (AOSP pour être exact), la version d'Android que vous avez sur votre téléphone contient énormément de composant de Google qui ne sont pas open-source eux. Bien qu'Android reste le noyau de votre système, les Services Google Play n'en sont pas moins devenus une brique bien trop importante...
      Bien qu'ils embarquent une multitude de fonctionnalités très pratiques pour les développeurs d'applications mobiles, les Services Google Play sont aussi un drain constant pour la batterie de votre téléphone. Notamment à cause de ses sous-services, comme la géolocalisation (Eh oui ! Comment pensez-vous que Google Maps puisse connaître en temps réel le trafic de la planète entière ?), soient très gourmands et non arrêtable facilement. Essayez de tuer les Services Google Play sur votre appareil pour voir ! Bref, ces restrictions d'utilisation en plus d'empêcher la suppression des surcouches, empêchent d'installer un autre système d'exploitation (OS).

      Quand je dis autre système d'exploitation, comprenez une distribution alternative d'Android. Vous ne pouvez pas installer Windows, MacOS ou GNU/Linux.
      Lever ces restrictions consiste à rooter son téléphone. En devenant root (aka administrateur sous Windows) l'utilisateur a tous les droits sur le système. Devenir root est nécessaire mais le rester constamment est dangereux car un contenu malveillant aura lui aussi les pleins pouvoirs. C'est entre autre pour cette raison qu'il est indispensable d'installer une gestionnaire de root.
      La référence en la matière est Magisk. Il est open-source (le code est disponible ici) et activement maintenu. Magisk Manager dispose de plein de fonctionnalités extrêmement utiles qui permettent de sécuriser votre téléphone rooté et d'étendre ses capacités (en installant des modules).
      Un téléphone rooté fait sauter la garantie de votre appareil ! Heureusement, le rootage est réversible.

      Certains applications (bancaires bien souvent) refusent de se lancer si le téléphone est rooté. Heureusement pour nous, Magisk est capable de cacher à n'importe quelle application que le téléphone est rooté !

      Le bootloader   Par sécurité mais aussi pour imposer leur système Android (on parle de stock ROM pour le système d'exploitation préinstallé par le fabricant), les constructeurs verrouillent le bootloader des téléphones. Pour faire simple il s'agit de la première chose qui se lance au démarrage d'un téléphone. C'est lui qui explique au téléphone où trouver le noyau du système (aka le kernel Linux, une partie fondamentale de l'OS). Étant le premier bout de code à être exécuté il est particulièrement lié au hardware (matériel électronique). C'est pour cette raison que chaque constructeur implémente différemment son bootloader. Il n'y a donc malheureusement pas de méthode universelle pour le déverrouiller.
      Vous l'aurez compris, le rôle du bootloader est vital et c'est pour cette raison qu'il est autant protégé par les constructeurs. Le déverrouillage du bootloader est une étape nécessaire d'une part pour installer une custom ROM (version d'Android modifiée) et rooter son téléphone. Un bootloader déverrouillé permet également d'utiliser une custom recovery. La recovery
      Une recovery est une partition bootable contenue dans la mémoire interne du téléphone. La recovery fournie par les constructeurs (stock recovery) sert principalement à faire une restauration système. En cas de problème au démarrage du téléphone, le bootloader charge le contenu de la recovery. Vous avez dit bootable ?
      Lorsqu'une partition est bootable cela signifie qu'elle peut être chargée avant le système d'exploitation. C'est effectivement le cas de la partition recovery qui est chargée par le bootloader en cas de problème de boot.
      Les partitions dans un téléphone Android
      Elles sont généralement au nombre de 10. Je ne vais détailler que les plus importantes (nous concernant) :

      /boot
      C'est la partition qui contient tout le nécessaire pour faire démarrer Android. Elle contient uniquement le noyau (kernel) et un ramdisk (plus particulièrement le initrd)

      /system
      Cette partition contient le système d'exploitation Android.

      /data
      Aussi appelée userdata, elle contient les données utilisateur. C'est dans cette partition que se trouvent vos contacts, photos messages, applications que vous avez installés etc...
      Formater cette partition revient à peu de chose près à une restauration d'usine (factory reset).

      /recovery
      On en parlait justement. Cette partition peut donc être considérée comme la partition bootable de secours du téléphone. Les stock recovery permettent de faire des actions de maintenance basiques. Installer une custom recovery remplace le contenu de cette partition.

      /cache
      C'est ici qu'Android et les applications conservent (temporairement) les données fréquemment utilisées afin d'être plus faciles et rapide d'accès. On dit que ces données sont en cache. Vider cette partition n'est pas dangereux et n'affecte pas les données personnelles.

      /sdcard
      C'est un espace de stockage libre que vous pouvez utiliser pour stocker vos fichiers (en complément d'userdata). Les applications viennent très souvent stocker par défaut des données et des paramètres dans /sdcard.

      Sur les appareils ayant une carte SD interne et externe, la partition /sdcard est toujours utilisée comme référence à la mémoire interne. Par exemple sur les Samsung Galaxy S, la carte SD est représenté par /external_sd.

      /misc
      Comme son nom l'indique, elle contient des paramètres divers lié au matériel. Elle est utilisé durant le boot. Cette partition est crucial au bon fonctionnement de l'appareil.

      ----------------
      Pour aller plus loin :
      https://source.android.com/devices/bootloader/partitions-images
      http://newandroidbook.com/Book/2-Excerpt-Data.pdf
      Pour y a-t-il un / au début de chaque partition ?
      Les utilisateurs de Linux auront reconnu le système de fichier racine (root). En effet, ce / correspond à la racine des répertoires. Toutes les entrées, y compris les partitions montées, sont placées de façon hiérarchique, comme les branches d'un arbre, par rapport à la partition racine. La notation /XXX permet d'indiquer que XXX est directement accessible depuis la racine

      Remplacer la stock recovery par une recovery modifiée étend drastiquement les capacités du mode recovery de base.
      La référence en la matière s'appelle TWRP et est bien évidemment open-source. Elle donne notamment la possibilité de : Créer/restaurer une sauvegarde complète du téléphone (Image système / Nandroid Backup) Gérer les partitions Flasher ("installer") des ROM, applications, kernels… Avec TWRP d'installée, je vous assure que vous n'avez quasiment plus aucun risque de bricker votre téléphone (mais vous n’êtes pas à l’abri de grosses frayeurs en cas de mauvaise manip de votre part ! )

      Je vous rassure, c'est fini. C'était le dernier prérequis avant de pouvoir commencer à s'amuser (oui c'est amusant ! ). Toutes les manipulations pour arriver à ce stade seront détaillées dans la Partie 2 du tutoriel.
       
      ===>Libérez votre smartphone — Partie 2 <===
    • Par Christian-S dans Tutos de Christian-S 0
      Report_CHKDSK de Laddy
       

       
      Utilitaire qui permet l'affichage en un clic des rapports des dernières vérifications des disques par l'utilitaire Windows CHKDSK
      Report_CHKDSK est un exécutable qui va chercher le rapport de CHKDSK qui se trouve dans l'observateur d'évènements en un clic de souris.
      Pratique pour ceux qui ne sont pas a l'aise avec l'observateur d’événements.
      Faut avouer que c'est plus simple et rapide
      Le bloc-notes s'ouvre automatiquement sur ce rapport une fois qu'il a été généré.
       
      Télécharger Report_CHKDSK.exe de Laddy
      Ici > Report_CHKDSK

      Sur votre bureau
      Lance-le par un double-clic,
      Un rapport sera généré sur le bureau et va s'ouvrir,
       

       
       
    • Par Le PoissonClown dans Tutos du PoissonClown 0
      Écrire sans clavier, rien de plus facile : le clavier virtuel intégré au système est là (menu Démarrer, tous les programmes, accessoires, outils d'accessibilité).
      En revanche, on est un peu dépourvus face à une souris défaillante.
      Voici donc une fiche mémo à conserver si jamais vous avez une panne de dispositif de pointeur (souris, pavé tactile, bouton directionnel, etc) ou que vous utilisez une interface incompatible avec (typiquement, un vieux BIOS).
      Car sachez-le, il est tout-à-fait possible d'utiliser son ordinateur, seulement à l'aide du clavier ! (Mis à part, peut-être, pour certains jeux ou logiciels métiers.)
      Comment ? En utilisant les touches de navigation et les raccourcis-claviers adéquats :
      Bon à savoir : Particularités du BIOS
      Dans un Bios classique, vous avez en bas de l'écran ou à droite, une zone d'aide / un mémo, sensé vous aider à naviguer à l'aide des touches.
      Bien qu'en anglais, il peut être utile parfois, pour certaines zones particulières faisant appel à des touches spéciales (F5/F6 ou F10 par exemple).
      Voici quelques traductions pour vous aider : Del = Suppr ; Shift = Maj.⇑.
      Enable/ed = Activer/é ; Disable/ed = Désactiver/é ; Save = Enregistrer ; Discard = Ignorer ; Display = Afficher.
       
      Se déplacer
      Vous connaissez certainement déjà les touches directionnelles : ↑ → ↓ ←
      Celles-ci vous servent uniquement à vous déplacer dans les menus ou les zones de sélection.
      En revanche, pour ce qui est de se déplacer d'une zone à l'autre, il vous faut connaître une autre touche, peu évidente :
      La touche tabulation : ↹ Tab.
      Elle se situe à gauche de votre clavier, au dessus de la touche « verrouillage des majuscules »  Verr. Maj..
      Cette touche vous sers à basculer d'une zone de sélection à une autre. Par exemple, de la barre de menus à la zone de contenu, de la page principale à la barre de recherche, ou du bureau à la barre de tâches.
      Exemple des différentes zones sur l'explorateur de fichiers :

      Bon à savoir : Se déplacer dans un formulaire
      Dans un formulaire, c'est aussi la touche ↹ Tab. qui vous permet de passer d'un champ à un autre.


      Seulement, il y a un problème :
      Excellente question !
      Eh bien non, c'est en maintenant la touche des majuscules : la combinaison Maj.⇑+↹ Tab. permet de reculer à la zone précédente.
       
      Basculer d'une fenêtre à une autre
      Pour passer d'une fenêtre à une autre, il vous faudra combiner la touche Alt (à gauche de la barre d'espace) à la touche ↹ Tab. : maintenez-la appuyée lorsque vous frappez sur ↹ Tab. et voilà que vous permutez l'ouverture et la réduction de vos fenêtres.

      Et de la même manière, si vous maintenez la touche Maj.⇑ en plus de la touche Alt, vous passez à la fenêtre précédente au lieu de passer à la fenêtre suivante.
       
      Naviguer dans un texte
      Et dans un logiciel de traitement de texte savez-vous vous déplacer ?
      Vous connaissez bien-entendu la flèche ↑ ou ↓ pour changer de ligne.
      Sachez que, pour aller directement en début ou fin de ligne, vous disposez des touches ⭦ Début et Fin juste au-dessus des flèches (sur un PC fixe) ou de votre pavé numérique (sur un PC portable).
      Autre astuce : pour vous déplacer plus rapidement à gauche ou à droite à l'aide des flèches, pressez la touche Ctrl.
       
      Sélectionner
      La sélection est une manip assez courante. Lorsque vous n'avez pas de souris, c'est pourtant simple :
      Dans une liste ou l'explorateur de fichiers :
      Déplacez-vous à l'aide des flèches directionnelles pour vous positionner sur l'élément à sélectionner, maintenez la touche Ctrl, puis continuez votre déplacement pour arriver sur un autre élément à sélectionner. Pressez alors la touche Espace, et ainsi de suite sur les autres éléments de votre sélection.

      Si les éléments que vous souhaitez sélectionner sont côte-à-côte, c'est encore plus simple :
      Pressez la touche Maj.⇑ et naviguez ensuite à l'aide des flèches pour étendre votre sélection, comme une sélection au lasso que vous feriez avec la souris.

      Dans une liste déroulante, par exemple, c'est le même principe.
       
      Entrer, sortir, valider, exécuter, cocher, cliquer ou annuler
      Maintenant que vous savez vous déplacer et faire vos sélections, il va falloir savoir comment interagir dans les boites de dialogue. Car il y a quand-même quelques subtilités à connaître :
      Pour entrer, la plupart du temps, il vous suffira de frapper la touche ↲ Entrée.
      C'est elle qui vous servira à ouvrir un fichier sélectionné, à exécuter un programme, à valider une commande dans le menu d'un programme (Fichier, Édition, etc.), à valider la ligne de commande que vous venez d'écrire, etc.
      Mais ne vous faites pas avoir : la touche ↲ Entrée signifie « valider tout » !
      Aussi, lorsque vous faites face à un formulaire ou un guide d'installation et que vous voulez cocher une case, par exemple, n'utilisez pas la touche ↲ Entrée, celle-ci validera tout !!! Même s'il n'est pas entièrement fini…
      Pour cliquer sur un élément singulier tel qu'un bouton ou une case à cocher, utilisez la touche Espace !
      Eh oui, il fallait le savoir !
      Même sur un fichier, comme nous l'avons vu lors de la sélection dans l'explorateur de fichiers, cliquer dessus se fait avec la barre d'espace.
      Excellente remarque !
      Le clic droit est un peu particulier depuis le clavier puis qu'on doit au préalable se positionner sur l'élément sur lequel effectuer ce clic droit.
      Ensuite, c'est sur la touche "Menu contextuel" qu'on appuie. Elle se trouve à droite de la barre d'espace, et représente un menu : ⌸.
       
      Pour sortir ou annuler, maintenant :
      Vous pouvez utiliser la touche Échap, qui fonctionne surtout dans le Bios. La touche |← (retour arrière) peut vous être utile également.
      Mais la plupart du temps sous Windows, ce sont les combinaisons des touches suivantes qui vous seront utiles :
      Ctrl+Z pour annuler une action. Alt+↹ Tab. pour réduire la fenêtre en cours. Alt+F4 pour fermer une fenêtre. Bon à savoir :
      1. Comment déplacer une valeur dans le Bios
      Pour changer l'ordre d'un menu dans le Bios ou augmenter/diminuer une valeur, cette opération fait bien souvent appel à aux touches F5 et F6.
      2. Comment enregistrer et quitter dans le Bios
      Pour enregistrer et quitter depuis le Bios, il suffit généralement de frapper F10 suivi de ↲ Entrée ou Y (pour valider le choix).
       
      À moi les menus !
      Dans la plupart des fenêtres, si vous souhaitez faire appel à la barre de menus, frappez la touche Alt.
      Celle-ci vous affichera la barre de menus et/ou vous positionnera dessus si vous êtes dans une autre zone.
      Mieux : Une fois frappée cette touche, des lettres vont apparaître soulignées dans l'intitulé des menus. Ces lettres, une fois la touche Alt appuyée, déploieront le menu associé lorsque vous appuierez sur la touche correspondante.

      Par exemple, si le menu « Fichier » voit sa lettre F soulignée, alors vous pourrez aller directement dans ce menu en appuyant sur Alt puis F.
      C'est super-pratique, car ça vous évite de galérer avec le touche des tabulations.
       
      Raccourcis clavier
      Impossible de passer à côté : il est plus pratique d'utiliser certains raccourcis au lieu de se taper toute la navigation graphique.
      Bien-sûr, vous connaissez certainement les raccourcis Ctrl+Z pour annuler, Ctrl+C pour copier, Ctrl+X pour couper et Ctrl+V pour coller. Mais en voici d'autres :
      Raccourci Résultat +E Ouvre une nouvelle fenêtre de navigation dans les fichiers Ctrl+Maj.⇑+Échap Ouvre le gestionnaire de tâches +Pause|Attn Ouvre les informations système Ctrl+Espace Sélectionne un fichier tout en maintenant sélectionné un autre (ou plusieurs) déjà sélectionné Maj.⇑+→(ou←) Sélectionne la partie droite (ou gauche) d'un texte Maj.⇑+Début(ou Fin) Sélectionne le restant de la ligne à gauche (ou à droite) Ctrl+A Sélectionne tout (texte, fichiers…) Ctrl+S Enregistrer le travail/document en cours/actuel  
      Exécuter une commande
      En complément des raccourcis-claviers, la fonction « Exécuter » du menu Démarrer peut être très pratique :

      Pour l'appeler, le raccourci-clavier est +R.
      Notez que la plupart des logiciels installés possèdent leur « alias » permettant de les lancer depuis la commande Exécuter.
      Par exemple, pour Mozilla Firefox, ce sera « firefox » et pour Microsoft Word, ce sera « winword ». Renseignez-vous !
      Saisir Pour notepad Ouvrir le bloc-notes calc Ouvrir la calculatrice iexplore Démarrer Internet Explorer control Ouvrir le Panneau de Configuration cmd Une fenêtre d'invite de commande mspaint Ouvrir Paint wordpad Ouvrir Wordpad  

       
      Voilà ! Vous êtes maintenant parés pour vous débrouiller sans souris
      Bonus : Clavier QWERTY
      Et si jamais vous avez affaire à une configuration de vos touches en anglais ? Voici une antisèche !
      Ça aussi, ça peut être utile de l'avoir sous le coude.
      Bonne navigation !
    • Par Christian-S dans Tutos de Christian-S 0
      Malwarebytes AdwCleaner
       


       
      AdwCleaner est un outil gratuit à la base développé par Xplode et repris par Malwarebytes
      Malwarebytes connu pour son célèbre outil de détection des programmes malveillants, a annoncé l’acquisition d’AdwCleaner pour renforcer son arsenal contre les logiciels indésirables.
      C’est un logiciel gratuit et qui est disponible en plusieurs langues.
      Ce nettoyeur est efficace les changements de moteur de recherche non désirés ou tout processus qui change à votre insu les préférences de votre navigateur.
      Il permet de nettoyer et de retrouver les préférences par défaut sur Google Chrome, Firefox et Internet Explorer.
      AdwCleaner dispose d’un mode de Recherche (Analyser) et d’un mode suppression (Nettoyer).
      Il se désinstalle grâce à l’option  " Supprimer ".
       
      Télécharger AdwCleaner
       Ici > AdwCleaner

      sur le bureau pas ailleurs !
      Clic droit Exécuter en tant que en tant qu’administrateur sur adwcleaner.exe

       Important
       
       
      Acceptez les conditions


      Cliquer sur > Analyser maintenant



       
      Si AdwCleaner détectes des malveillants, PUPs, etc..
      Mode Suppression
      Cliquer sur  " Nettoyer et redémarrer plus tard  " ou  " Nettoyer et redémarrer maintenant  "

      Demander un avis avant de Supprimer
       
      Dans les Paramètres :




      Pour ce qui est de Winsock n’y touchez pas tout simplement !!
       

      Pour Désinstaller AdwCleaner
      Dans Application cliquer sur Supprimer

      Pour les rapports
      Cliquer sur voir le rapport
      ou
      Cliquer sur Rapports



       
    • Par Christian-S dans Tutos de Christian-S 0
      Réparer Windows Update avec RepWUp exe
       

       

      Comment réparer ou réinitialiser Windows update quand les mises à jour de Windows ne veulent pas s'installer, sont bloquées, un bug ou se bloquent.
      RepWUp.exe est un utilitaire gratuit de Pierre13 qui peut vous permettre de détecter et réparer les problèmes de mises à jour Windows Update.
      Vous rencontrez des problèmes avec Windows Update,
      Vérifiez avec l'utilitaire RepWUp pour une résolution des problèmes de Windows Update pour votre version de Windows.
      RepWUp.exe va détecter et corriger les erreurs Windows Update automatiquement.
      Windows Update, correction de problèmes de mises à jour Windows Update sous Windows 10.
      Tenter une réparation de Windows Update avec RepWUp.exe:
       
      Pierre13 étant malade et son site fermé
      J'ai hébergé le fichier
      Ici > https://www.cjoint.com/c/JAAqld8ydLT
       
      Pour réparer Windows Update,
      Cliquer sur le bouton Réparer Windows Update.
       

       
      La réparation va se faire automatiquement.
      Deux messages s'afficheront :
      1) Pour vous demander de nettoyer les dossiers de Windows Update
      Accepter en cliquant sur " Oui "



      2) Enfin vient un message pour redémarrer le PC.
      Cliquer sur " Oui "

       
      Après le redémarrage,
      Relancer la recherche de Windows Update.
      Cette recherche un plus longue étant donné que les dossiers sont entrain de se reconstruire.
      le rapport se trouve sur le bureau


       
      Windows Update va indiquer si des mises à jour sont présentes ou pas.
      Le bouton Ouvrir Windows Update va vous permettre de visualiser les options possibles de Windows Update.
      Outils de nettoyage d'un ou des disques dur.


  • Statistiques des forums

    7 054
    Total des sujets
    88 677
    Total des messages
  • Statistiques des membres

    9 179
    Total des membres
    1 033
    Maximum en ligne
    Pépère31
    Membre le plus récent
    Pépère31
    Inscription

×
×
  • Créer...